Dossiers

Publié le 27 juin 2013 | par Nadia Bellifa

0

Le business model de Sina Weibo

La diversification des sources de monétisation

Le business model du réseau social chinois Weibo pourrait ressembler à celui de Twitter, pourtant il offre plus de possibilités que son semblable américain. La comparaison entre les deux plate-formes de micro-blogging est d’ailleurs souvent faite en Occident, mais à y regarder de près, elle mérite réflexion. Comme nous l’avons dit dans les précédents articles, l’univers de Sina Weibo est vaste. Il s’étend du média généraliste à une profonde plate-forme de micro-blogging intégrant toute une panoplie de fonctionnalités.

Chez Weibo, tout est fait pour séduire les annonceurs. Les statistiques proposées gratuitement par la plate-forme sont une niche riche d’informations et semble le paradis pré-packagé des marketeurs. Néanmoins, les indicateurs clefs de performance, comme sur beaucoup d’autres supports, sont difficiles à mettre en place. Autre avantage culturel pour les entreprises et, non des moindres, les consommateurs chinois aiment suivre de près les marques, vous pouvez consulter à ce propos les opportunités commerciales sur Weibo.

Actuellement, une entreprise qui veut ouvrir son marché vers la Chine et s’implanter localement a tout intérêt à se lancer dans la création et l’animation d’une page Weibo. Comme elle doit d’ailleurs se concentrer sur le moteur de recherche Baidu pour le référencement de son site web. Même les services publics investissent l’espace du réseau pour communiquer. Le Consulat Général de France à Shanghai s’est d’ailleurs récemment félicité d’avoir dépassé 10 000 suiveurs sur son compte.

DS - weibo_ Consul france

Pour comprendre l’engouement des usagers pour cette plate-forme, Il faut garder en tête que Weibo est aussi une révolution culturelle. Même si le gouvernement tente d’en maîtriser le contenu, un vent de liberté a soufflé sur les nouvelles générations. Weibo est donc devenu l’outil de la parole retrouvée en temps réel et il attire en masse.

L’audience est importante, qualifiée et à l’écoute constante de son réseau. Pourtant, si Weibo peut se satisfaire d’être un réseau très populaire, sa croissance stagne et d’autres concurrents, comme Teicent Weibo ou Weixin (Wechat), commencent à s’imposer sur la scène Web et Web mobile. L’objectif pour les dirigeants de Weibo est donc de diversifier un maximum les sources de monétisation tout en tentant d’inventer constamment de nouveaux produits innovants et attractifs.

 


Les 6 canaux de revenus de Weibo

  • La publicité
  • La recherche instantanée
  • Le contenu payant
  • La plate-forme e-Commerce
  • Le Social Game
  • Les services mobiles
 (Source technomode)

 

Sina Weibo Mobile : une stratégie d’ouverture aux entreprises et aux applications tierces

Les dirigeants de Sina Weibo se sont très vite engagés dans une stratégie mobile (la publicité via ce support représente un peu plus d’un ⅓ du CA). Cette stature s’est souvent signifiée via le PDG de Sina, Cao Guowei (Charles Chao) lors des conférences GMIC (Global Mobile Internet Conference). Pendant la récente édition à Shanghai, il a d’ailleurs révélé une nouvelle stratégie d’entreprise : scinder le réseau en 2 départements (le portail web et la plate-forme mobile) afin qu’il puisse personnellement se concentrer sur le développement des produits mobiles.

La lecture des récentes actualités économiques de Weibo confirme l’investiture massive dans une stratégie mobile et ouverte :

  • Lors de la dernière édition du GMIC, Weibo a annoncé une nouvelle interface de sa plate-forme mobile qui signifie clairement la stratégie d’ouverture aux applications tierces, une stratégie mobile avant tout.
  • Début janvier, les posts sponsorisés font leur apparition parmi les flux sur le portail web.
  • Depuis la récente arrivée d’Alibaba (avril 2013) à son capital à la hauteur de 18%, soit 586 millions de dollars investit, il était fort à parier que l’extension du business model de Weibo recouvre plus densément l’e-commerce. Effectivement, dans la foulée et suite à un partenariat avec Taobao, Weibo intègre des bannières d’annonces par recommandations. Actuellement, les annonces ne semblent pas tout à fait bien ciblées, mais les observateurs chinois sont confiants sur le potentiel de la base de données du réseau pour les améliorer.
  • Peu de temps après, de nouveaux deals du jour apparaissent dans le flux social via tuan.weibo.com. La transaction financière n’est pas effectuée sur la plate-forme, lorsque les utilisateurs cliquent sur l’affaire qui les intéresse, ils sont redirigés vers le site vendeur.

DS_-_weibo_tuan.weibo

  • Le réseau vient juste de renforcer sa ruée mobile en établissant un partenariat avec Youku et Tudou, deux plate-formes de vidéos en ligne devenues une seule société depuis le rachat de Tudou par Youku. Youku rassemble 1/4 des internautes chaque jour et près de 100 millions d’usagers par jour via un mobile. YouTube étant bloqué en Chine, Youku représente une pépite du Web Chinois qui dispose de peu d’entraves pour se développer sur le marché de la vidéo en ligne, surtout depuis que l’entreprise a absorbé son rival Tudou. Sa vidéothèque, plutôt de nature professionnelle, enrichit la plate-forme Weibo avec des contenus pertinents.

Les récents développements d’opportunités e-commerce pour les entreprises par Sina Weibo, ainsi que l’ouverture de sa plate-forme mobile aux applications tierces, sont à coup sûr de nouvelles sources de monétisation favorables au développement du réseau social. Cette stratégie globalisante risque de peser lourd dans sa rivalité avec les autres concurrents émergents.

On comprend clairement la stratégie mobile de Sina Weibo lorsque l’on sait que le marché des Smartphones et de l’internet mobile explose en Chine, qui, entre parenthèse, ne compte qu’un peu plus d’un petit milliard d’habitants !

De l’hybride façonné entre Facebook et Twitter, Weibo prend désormais l’apparence d’une solide entité Web dont le charisme technologique a de quoi rendre attentif ses congénères occidentaux.

Plate-forme sociale, plate-forme d’e-commerce, plate-forme de jeux… Weibo diversifie les angles pour plaire à ses utilisateurs et ses partenaires. Les innovations apportées à la plate-forme dépassent bien plus aujourd’hui les limites du micro-blogging qu’au jour de sa création.

Mais quelle place ce réseau social tient-il vraiment parmi la population, et surtout, quel est son impact sur la société chinoise ? Ce sera le sujet du prochain article qui clôturera le dossier sur le réseau social Weibo.

 


Lire la Page 1 – Qui surfe sur le réseau social Weibo ?
Lire la Page 2 – La stratégie marketing de Sina Weibo
Lire la Page 3 – Les concurrents de Weibo
Lire la Page 5 – L’impact de Weibo : vers plus de démocratie en Chine ?


Sources

Tags:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑