Dossiers

Publié le 15 mai 2013 | par oliviervero

1

Les concurrents de Sina Weibo

Peu après le succès fulgurant de Twitter, les chinois ont décidé de créer de nombreux copycat du site américain afin de surfer sur la vague du microblogging.

Même si Sina Weibo reste largement majoritaire dans le paysage du microblogging chinois, voici ci-dessous une liste non-exhaustive des concurrents de Sina Weibo classés en différentes catégories :

Les concurrents de Sina Weibo

Les pionniers

Apparus en 2007, c’est à dire un an après Twitter, Fanfou et Jiwai sont les premiers copycat de Twitter et peuvent donc être considérés comme des pionniers. Fanfou copie à l’identique le design du site américain (même agencement des colonnes, mêmes couleurs) alors que Jiwai préfère adopter une position plus distante (apparition d’onglets, couleur différente). En 2009, lors d’une importante opération de censure du gouvernement Fanfou et Jiwai sont fermés. Fanfou s’en sortira mais Jiwai ne connaîtra pas le même sort.

  • Fanfou

L’un des premiers clone de Twitter, Fanfou a été créé le 12 mai 2007 par Wang Xing.

On retrouve les classiques qui ont fait le succès de Twitter à savoir les 140 caractères ou encore la mention @. De nombreuses connexions avaient été mises en place pour partager sur Fanfou par exemple par mobile, SMS, MMS, QQ (messagerie instantanée chinoise) MSN mais également différentes applications.

À cause du gouvernement, Fanfou a fermé ses portes en juillet 2009. Mais après de nombreuses négociations, il ouvre à nouveau en novembre 2010. Aujourd’hui, le site est toujours accessible.

DS - weibo - Fanfou

 

  • Jiwai

Également lancé en 2007, Jiwai se positionne moins comme une copie pure et simple de Twitter. En effet, on trouve sur Jiwai un système d’onglet pour accéder à différentes fonctionnalités. Jiwai se concentre davantage sur les photos et les vidéos plutôt que sur le texte. Concernant les moyens de poster des messages, Jiwai proposait au départ d’utiliser les SMS ou Gtalk puis ensuite étend son service à MSN, Skype ou encore QQ.

Tout comme Fanfou, Jiwai a été fermé en 2009 suite à des problèmes de censure avec le gouvernement. Aujourd’hui, il est toujours inaccessible.

À ces deux noms peuvent également s’ajouter Zuosa qui ressemblait extrêmement à Twitter mais qui est désormais fermé.

DS - weibo - Jiwai

 

Les Challengers

Crées à la suite de Sina Weibo, les challengers sont les concurrents les plus crédibles face à Sina Weibo parmi l’ensemble des sites de microblogging. Ils sont généralement des extensions de groupes chinois déjà très puissants (Sohu, 163 ou Tencent).

  • Tencent Weibo

Lancé en Avril 2010, Tencent Weibo est le concurrent le plus sérieux de Sina Weibo. À travers 140 caractères, l’utilisateur peut poster ses messages via le web, les SMS ou son smartphone. Tencent est également le groupe qui a lancé QQ, la messagerie instantanée la plus populaire de Chine. Tous les chinois l’utilisent sur leur pc de bureau. En termes de fonctionnalités, on retrouve les classiques d’une plateforme de micro-blogging : photos, vidéos, création de sujets etc. Concernant les utilisateurs, ils seraient supérieurs à ceux de Sina Weibo, environ 507 millions contre 500 millions pour Sina Weibo. Parmi ces 507 millions il s’avère que de nombreux comptes sont inactifs ou faux. Sina Weibo domine largement en termes de temps passé sur la plateforme et dans l’esprit des chinois lorsque l’on évoque Weibo il s’agit forcément de Sina Weibo.

DS - weibo - tencent weibo

 

  • Netease Weibo (163)

Netease est à l’origine de 163.com un des sites d’informations les plus importants de Chine. 163 est également un client mail très répandu en Chine. En Mars 2010, voyant que le microblogging commençait à vraiment percer après la création de Sina Weibo, Netease décide de lancer sa propre plateforme. C’est ainsi qu’est née Netease Weibo alias www.t.163.com. Tout comme ses concurrents, Netease Weibo utilise également le mobile, les SMS et les MMS. Une des particularités de Netease Weibo est de permettre l’utilisation de 163 caractères au lieu des 140 habituels. En mai 2012, Netease Weibo annonçait avoir environ 120 millions d’utilisateurs ce qui le place en troisième position des sites de microblogging en Chine.

DS - weibo - Netease Weibo

 

  • Sohu Weibo

Également lancé début 2010 par le portail d’information Sohu, Sohu Weibo reprend à son tour tous les classiques du microblogging, à savoir les 140 caractères, la possibilité de poster des messages directement depuis son mobile via les SMS ou les MMS. Les personnes non-membres du réseau peuvent également lire le contenu des pages de Sohu Weibo. Une des fonctionnalités intéressantes de Sohu Weibo est la création de groupes de discussion sur le réseau.

Concernant les utilisateurs, Sohu ne communique pas de chiffres. Charles Zhang, le CEO de Sohu a récemment évoqué le fait que Sohu avait perdu la bataille du microblogging et qu’ils allaient sûrement se reconcentrer sur leur cœur de métier à savoir l’information mais également les jeux.

DS - weibo - Sohu Weibo

 

Les concurrents externes

Ici, les différents services ne sont pas vraiment considérés comme des services de microblogging mais plutôt comme des plateformes de réseau social. Ceux-ci peuvent d’une manière ou d’une autre faire de l’ombre à Sina Weibo.

  • Weixin (WeChat)

En Chine, plus besoin de présenter Weixin, il a conquis tous les chinois. Ceux-ci l’utilisent principalement comme alternative mobile à QQ. Weixin a été créé en 2011 par Tencent qui édite également QQ ou Tencent Weibo. En janvier 2013, Weixin comptait 300 millions de membres. Outre les fonctions de chat, Weixin propose également un espace de microblogging ou les utilisateurs peuvent partager des photos à leurs amis. Weixin est également très utilisé pour rencontrer des gens avec des fonctions telles que Shake ou Look Arround. En savoir plus sur les stratégies marketing à adopter sur WeChat.

DS - weibo - Weixin (WeChat)

 

  • Renren

Renren ainsi que son concurrent Kaixin doivent eux être davantage considérés comme des copycats de Facebook. Renren est d’ailleurs la première et la plus connue copie de Facebook à l’extérieur de la Chine. Renren possède des bureaux à Pékin mais également à Canton ou encore Shanghai. Le début de l’histoire de Renren commence comme celle de Facebook à savoir un réseau social étudiant créé en 2005.

Concernant les fonctionnalités, on retrouve celles qui ont fait le succès de Facebook à savoir la création d’un profil complet, l’ajout d’ami, l’entretien de son réseau avec l’appartenance à des réseaux professionnels et académiques ou encore le fait de gagner des points au fur et à mesure du temps passé sur Renren (cette fonction est également présente sur Sina Weibo).

Malgré ses 172 millions d’utilisateurs, Renren est désormais vu comme un réseau social jeune et n’est plus véritablement utilisé, hormis parmi les étudiants.

 

DS - weibo - Renren

 

  • Kaixin

Crée en 2008, Kaixin surnommé parfois « Happy Net » est le 45ème site le plus visité en Chine. Son business model est surtout basé sur la copie d’applications à succès de Facebook, on peut notamment citer « Friends for sale » ou encore « Happy Farm » qui copie Farmville.

Kaixin a notamment été cybersquatté par son principal concurrent Renren, l’affaire est allée en justice et Renren doit désormais rembourser Kaixin. En Mars 2013, Kaixin comptait 113 millions d’utilisateurs. Aujourd’hui plus personne ne se connecte à Kaixin, qui est devenu « has been »

 DS - weibo - Kaixin

 

Annexes :

Part de marché de Sina Weibo face à ses concurrents :

DS - weibo - pénétration weibo

 

Tour d’horizon des réseaux sociaux chinois en 2013 :

DS - weibo - réseaux chinois chinois

 


« Ce dossier exclusif a été rédigé en étroite collaboration avec Olivier VERO, expert, consultant et fondateur du blog Marketing en Chine ( http://www.marketing-chine.com ) »

Lire la Page 1 – Qui surfe sur le réseau social Weibo
Lire la Page 2 – La stratégie marketing de Sina Weibo
Lire la Page 4 – Le business model de Sina Weibo
Lire la Page 5 – L’impact de Weibo : vers plus de démocratie en Chine ?

Tags:



One Response to Les concurrents de Sina Weibo

  1. Aline says:

    Ils sont impressionnants ces chinois, quand il s’agit de commerce, ils font tout dans la compétition et la démesure. Reste à voir qui sera toujours là dans quelques années…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑