Cartographie de l’identité numérique : présence, sociabilité et visibilité en ligne

Publié le 28 février 2008 | par Jean-François Ruiz

6

Suite à un twitt de Laurent, j´ai découvert un article fort intéressant rédigé par Dominique Cardon, sociologue au sein des labs orange.

Dans cette tentative de cartographie des différentes formes de présence et de visibilité sur Internet, Dominique a réalisé des schémas fort intéressants qui ont bien plu lors de ma présentation sur le web 2.0 que j´ai fait à Toulouse lors de la première des « déjeuners sur Web »   organisée par PetitDeviendraGrand et la mêlée numérique.

On s´était demandé sur ce blog si l´internaute 2.0 était un être hypersocial dans une précédente série d´articles. Le travail réalisé par Dominique me semble assez fondamental dans l´élaboration d´une carte pour bien comprendre les différentes formes de présence en ligne et ce qu´elles induisent pour les individus qui les créent et alimentent.
cardon02
Pour ma part, j´investis la majeure partie de mon temps de présence en ligne dans le cadrant de l´identité agissante de part ma multi-présence sur le web en tant que producteur de contenus, réseauteur professionnel, directeur de ziki…

L´idée initiale de Ziki était de permettre à ses membres d´aggréger leur présence dans le cadre de l´identité agissante en un point identitaire unique structuré et cohérent. En effet on peut être à la fois, blogueur, présent sur différent réseaux sociaux professionnel et sur différents services de partages d´informations et de contenus sur internet (youtube, flickr, del .icio.us, twitter…). A mon sens, il y a un intérêt réel à rassembler toutes ces présences et traces visibles délibérément établies en un seul point qui est celui que les gens trouveront ensuite en premier dès lors qu´ils vous rechercheront sur internet.

Nous sommes encore très peu à évoluer dans ce cadre, à être des individus hypersociaux conscients et à exploiter une identité agissante sur Internet. La majorité des personnes ont (encore) peur aujourd´hui d´être visible sur Internet car elles voient cela comme une atteinte à leur vie privée plutôt que comme un potentiel de développement humain et relationnel. Ca me rapelle il y a quelques années où les personnes avaient peur de faire des achats en ligne alors que maintenant c’est un fait courant. Dans quelques années la majorité des personnes auront une identité agissante et les pionniers profiteront de l’ancienneté de leur présence alors que les nouveaux se battront pour avoir leur place (parmi leurs homonymes et confrères par exemple)…
cardon11
Et vous ? Où êtes-vous sur la carte ? Pratiquez-vous la sérendipité ?

Tags: ,



6 Responses to Cartographie de l’identité numérique : présence, sociabilité et visibilité en ligne

  1. Vincent says:

    Bel et interessant article mais si l’idée est bonne plusieurs points sont à discuter AMHA.

    En quoi Meetic est dans l’ëtre et non dans le faire alors qu’il ne sert justement qu’à permettre les rencontres dans le réel ?

    Je ne sais pas si identité est bien le bon terme car en donnant à un cadran le terme d’identité agissante les autres sont réduites à quoi ? SL et ses possibilités de recrutement et autres usages professionnels en ligne ?

    L’idée me plait mais les termes, les classements moins…

  2. Vendeesign says:

    Je trouve cette tentative de cartographie plutôt réussit et j’aime bien le principe :)

  3. @Vincent : Pour moi SL est majoritairement à usage non professionnel. J’ai de sérieux doute quand a l’efficacité du recrutement via SL : Je me suis exprimé dessus ici :
    http://www.webdeux.info/operation-recrutement-second-life-bonne-ou-mauvaise-idee

    Dans Second Life on t’oblige à une 2ème identité avec un nom fake, cela le destine à un usage projeté de l’identité. Cependant il a bien été placé du côté du faire et non du être. Les usages pros de second life sont des usages détournés à mon sens.

    Pour meetic je pense qu’il a été placé là car on parle d’identité. En effet son profil ne change pas ou quasiment pas et est censé correspondre à notre réalité physique. L’usage qu’on en est fait n’as pas été pris en compte dans ce schéma mais c’est vrai qu’il est plus dans l’objectif du faire même si là aussi je doute de son efficacité 😉

  4. Nathalie@LG says:

    Quand tu dis que les usages de Second Life pro sont détournés tu entends quoi exactement. Quand la ville de Paris s’en sert pour la Nuit Blanche, c’est pro et c’est détourné??? Quand un couturier s’en sert pour faire une défilé de mode, c’est détourné???

  5. Pingback: Webdeux.Connect : Le Programme des sessions contenus de la journée du 11 octobre 2008

  6. Pingback: Tous au Webdeux Connect !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑