L'auto-entrepreneur fête son premier anniversaire

Publié le 1 février 2010 | par Jean-François Ruiz

1

Depuis le lancement l’histoire de ce statut, aussi, je le suis attentivement. Sur notre invitation, lors de la première soirée connect, François Hurel fondateur de l’Union des Auto-Entrepreneurs est venu nous présenter cette innovation du droit du travail.

En ce qui me concerne, j’ai immédiatement été séduit par cette possibilité de s’inscrire en ligne en quelques clics afin de démarrer son activité. Même si je ne suis pas moi-même Auto-Entrepreneur, j’ai clairement apprécié cette volonté de simplifier les choses. Plus on facilite les démarches administratives, plus on favorise l’entreprenariat en France.

Certes, le statut est perfectible, mais on voit sur la toile que tout le monde s’agite pour fournir des solutions et assister les nouveaux venus sur le marché de l’auto-entrepreneuriat. Aussi, j’ai été amusé de voir la remarque d’Elodie Lepont-Jubin lors du talk show avec Nicolas Sarkozy. En effet, elle semblait se plaindre de ne pas être suffisamment accompagnée, une fois inscrite. Le Président lui a répondu que des mesures allaient être mises en place pour former les Auto-Entrepreneurs.

Cela ne pouvait pas mieux tomber !

En effet, comme vous le savez, depuis un certain temps, je m’intéresse à la formation professionnelle, aux partages d’expertise en ligne avec le Web Expert Club. Je pense que les solutions de e-learning que je propose sont à l’image de l’Auto-Entreprenariat : simples et rapides.

reussites-auto-entrepreneur

Afin de mieux marquer mon intérêt pour ce statut, j’ai décidé de m’associer aux Réussites de l’Auto-Entrepreneur en offrant des abonnements e-learning Web Expert Club aux cinq futurs lauréats qui seront sélectionnés à la suite du concours organisé par le Ministère de l´économie en partenariat avec l’Union des Auto-Entrepreneurs.

Et vous qu’en pensez-vous de l’Auto-Entrepreneur ?

Cette semaine, je serai sur le Salon des Entrepreneurs. On s´y retrouve ?

Tags:



One Response to L'auto-entrepreneur fête son premier anniversaire

  1. Jarvik says:

    Ce statut manquait de façon évidente.

    Après, il y a un vrai danger d’abus avec la tendance du salarié externalisé (sans chômage, ni avantage..). ca se voit déjà dans certaines entreprises.

    Mais globalement, c’est un bon statut pour les revenus complémentaires ou les freelances (les vrais) qui ne veulent pas trop s’enquiquiner avec les lourdeurs du social et du fiscal à la française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑