outilsWeb 2.0 et Business: II. La Messagerie

Publié le 3 janvier 2006 | par Jean-François Ruiz

4

La messagerie sur Internet permet aujourd’hui d’explorer une autre dimension de la relation sociale.

En effet les fonctionnalités actuelles des clients de messagerie instantanée grand public tels que les MSN, Skype, Yahoo et autres ICQ permettent d’échanger de manière efficace et gratuite avec quiconque ayant accès à l’Internet multimédia (micro et webcam).

Voici quelques exemples de situations professionnelles où les services web 2.0 grand public peuvent apporter une solution simple.

Passer un appel international au meilleur coùt

Imaginons quelqu’un qui a besoin d’appeler un numéro fixe ou mobile dans un pays étranger. Il est possible de le faire gratuitement sur les fixes de la majorité des pays à partir du logiciel voipbuster (ou encore netappel). Sinon Skype et Wengo (pour ne citer qu’eux) peuvent permettre de faire des appels fixes et mobiles à prix locaux avantageux.

Si on reprend le scénario de la prise de contact par un réseau social alors skype est pour moi la solution la plus simple et la plus efficace pour établir un premier contact avec la personne. Attention la première fois ça peut durer longtemps 😉

Faire une conférence vidéo avec une équipe à distance

Imaginons une équipe de travailleurs mobiles qui à besoin de faire une réunion en ligne. Les membres de l’équipe sont situés sur différents fuseaux horaires. Encore une fois Skype peut s’avérer très utile muni d’un plugin vidéo gérant les vidéos conférences (Festoon par exemple) pour donner une autre experience du meeting en ligne.

Disposer d’un numéro fixe dans un pays étranger

Imaginons un travailleur mobile étant localisé sur trois pays alternativement. Il peut grâce à SkypeIn disposer de trois numéro fixe sur un même compte skype. De cette manière les collaborateurs disposent toujours d’un point de contact vocal à bas coùt avec la personne. Si l’utilisateur n’est pas connecté il peut rediriger l’appel sur son numéro de mobile par exemple. De cette manière les appels internationaux quotidiens peuvent devenir une réalité même pour les plus petites structures d’entreprises.

Connaître l’état de présence de ses collaborateurs

Connaître le « signal social » de ses collaborateurs peut aider à une efficacité supérieure des échanges. En effet les logiciels de messagerie permettent de définir son état de manière standard (occupé, pas là…) ou personnalisable (« en réunion »). De cette manière les collaborateurs peuvent savoir quel est le meilleur moment pour vous contacter. Dans le domaine de la « présence en ligne » ma préférence se tourne une fois de plus vers Skype qui affiche l’heure locale de notre correspondant et permet un message personnalisé.

Gagner du temps en envoyant des messages et des voicemails

Il n’est pas rare de passer du temps à l’écriture de mails. Un message vocal peut s’avérer plus efficace dans certains types de communication, je pense notamment à la communication unipersonnelle entre membres d’une équipe de travail. Skype vend son voicemail (pour combien de temps encore ?) pour permettre d’envoyer très simplement des messages vocaux sur le compte de tous ses contacts Skype, incluant même ceux qui n’ont pas payé l’option. Il est également possible d’envoyer un message instantané directement dans Skype même si la personne n’est pas connectée.

Tout au long de ce post j’ai parlé de Skype car c’est l’outil que je connais le mieux, il faut savoir que Yahoo propose également un Messenger intéressant s’intégrant bien dans l’écosystème yahoo.

Et toi vois-tu d’autres utilisations professionnelles intéressantes ? Quels clients de messagerie utilises-tu ?

Sommaire Web 2.0 et Business :

I. Le Business Networking
II. La Messagerie
III. Le Knowledge Management
IV. La Communication d’Entreprise
V. La Veille sur Internet
VI. Le Search Marketing

Tags:



4 Responses to outilsWeb 2.0 et Business: II. La Messagerie

  1. Eric says:

    Dans le domaine un super produit a tester c’est Microsoft Communicator.
    La contrainte c’ets qu’il faut disposer d’un infrastructure.

  2. Karl says:

    Bonjour,

    Seriez-vous prêt à conseiller une entreprise d’utiliser Skype pour ses appels à l’international ??

    Je ne connais pas Festoon, mais je ne pense pas que Skype soit un choix judicieux dans le cadre d’une utilisation professionnelle.

    Les entreprises ont besoins de garantie, de sécurité et de confidentialité. Il est nécessaire de prioritiser les flux et d’encrypter les données afin d’apporter un service de qualité adapté au monde professionnel.

    Cordialement,
    Karl

  3. Bonjour Karl,

    Moi je pense que tout dépend des entreprises et des informations que l’on fait circuler sur Skype.

    Si l’on fait circuler de l’information stratégique ultra confidentielle qui peut mettre en péril l’entreprise alors oui peut etre que skype n’est pas la meilleure solution qui soit. Mais cela dit la majeure partie du temps nos conversations téléphonique ne sont qu’utiles à nos propres équipes de part le jargon que l’on utilise.

    Pour ce qui est de la garantie de service, Skype est un service plutot stable, c’est maintenant très rare que j’ai a raccrocher pour relancer une communication téléphonique. Les flux sont encryptés sur skype il me semble et je crois que leur système en P2P rend plus difficile l’écoute téléphonique, cependant aucun système n’est infaillible et si on veut vraiment vous nuire, skype ou pas, on y arrivera, tout est question de temps et de prix…

    Donc OUI, j’aurai plutot tendance à conseiller l’utilisation de Skype dans les entreprises de manière générale, et NON pour quelques cas particuliers.

  4. Pingback: JF Ruiz : Révolution Web 2.0 en Live !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑