Interview de Rodrigue Le Gall – Bonitasoft

Publié le 25 janvier 2010 | par Jean-François Ruiz

2

Bonjour Rodrigue,
Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?
rodrigue-le-gall Rodrigue Le Gall, 32 ans. Suite a mes études d’ingénieurs sur Grenoble, j’ai travaillé entre autre pour HP et Bull dans des projets BPM et Télécom internationaux. Je participe depuis de nombreuses années a des projets open source dans le domaine des applications web collaboratives. L’été dernier, j’ai créé avec 2 associés BonitaSoft où j’occupe actuellement la direction des activités de support, d’expertise et de formation ainsi que des activités communautaires de la société.

Bonitasoft c’est quoi ?
BonitaSoft est le premier éditeur open source de solutions de gestion des processus métiers (Business Process Management ou BPM).

BonitaSoft a été créée en 2009 par les fondateurs du projet open source Bonita. Ce projet, lancé en 2001, est le pionnier dans le domaine des solutions open source pour la gestion de workflow et le BPM. Depuis 2003, une très forte communauté d´utilisateurs et de contributeurs s´est créée autour du projet Bonita. C´est sur ces bases solides que Bonitasoft a été créée en 2009 pour démocratiser la première solution BPM open source du marché.

La première version de Bonita a été développée en 2001 au sein de l´équipe ECOO de l´INRIA. En 2003, la deuxième version du projet a été reversée en open source et intégrée dans le consortium OW2. Depuis, Bonita est un des projets phare du consortium en nombre de téléchargements (plus de 180 000 téléchargements à ce jour) et de contributeurs (plus de 350 à ce jour).

bonitasoft-logo-1255-539-blanc Entre 2003 et 2008, le projet Bonita a été soutenu par l´intégrateur Bull pour le développement et la mise en place d´applications basées sur les versions 3 et 4 du logiciel. L´équipe fondatrice de BonitaSoft était à la tête de l´activité de développement de Bonita, de l´animation de la communauté open source ainsi que des activités d´avant-vente et de support des projets clients pour les filiales de services de Bull en France et à l´international.

Avec la création de BonitaSoft en juin 2009 et une première levée de fonds de $3 millions, l´équipe BonitaSoft accélère son développement produit et met en place une vraie stratégie commerciale avec pour objectif la démocratisation des solutions BPM open source sur le marché.

Pourrais-tu préciser en quoi consiste le BPM ?
BPM signifie Business Process Managemet ou en francais gestion des processus métiers. En fait les processus sont partout dans l´entreprise : la saisie et la validation des notes de frais est un processus, la validation des offres commerciales, la gestion des réclamations clients, la mise à jour des CV des collaborateurs, l´approbation d´une demande d´achat, … tout est processus.

Le rôle du BPM ou gestion des processus métiers est donc de donner aux utilisateurs finaux des applications simples à utiliser et qui leurs permettent de reproduire informatiquement la façon dont ils travaillent au quotidien pour exécuter ces processus dans le respect de la qualité.

C’était réservé jusqu’ici aux grandes sociétés uniquement ?
Ce type de technologies devrait être déployé partout, mais malheureusement la majorité des solutions de BPM sont lourdes à installer, compliquées à utiliser et chères (très chères). Du coup, elles sont utilisées uniquement pour la mise en oeuvre de processus très complexes et stratégiques dans les grosses entreprises. 

La mission de BonitaSoft est autre : démocratiser le BPM dans les entreprises ; le rendre facile à utiliser et à déployer. Notre objectif est d´arriver à délivrer des solutions tellement simples et puissantes qu´en une journée, une équipe projet puisse développer un processus et le mettre à disposition des utilisateurs quelque soit son niveau de complexité. Mais la deuxième partie de notre mission, c´est de fournir cette puissance et cette efficacité fonctionnelle pour un coùt de possession très faible. Voila pourquoi BonitaSoft a vraiment les moyens de changer le jeu dans le monde du BPM.

Contrairement à la grande majorité des acteurs du marché du BPM, BonitaSoft cible en priorité les équipes de projet informatiques en charge de la conception, du développement et de la mise en place des nouvelles applications.

Les principaux utilisateurs de Bonita sont donc avant tout les chefs de projet  fonctionnels, les concepteurs, les développeurs, les testeurs ou tout membre des équipes projet informatiques qui collaborent  sur un projet de BPM.

Une fois l´application développée et mise en service grâce à Bonita, les utilisateurs finaux de cette application sont en revanche tous les acteurs de l´entreprise impliqués dans le processus en question.

Qui sont vos clients aujourd’hui et à quoi leur sert Bonitasoft ?
Nous travaillons avec des clients à l’international. Des clients qui veulent diminuer le temps de développement et de maintenance des nouvelles applications dans des domaines très différents: industrie, banque, transports et logistique, assurance, secteur publique… Nous avons des clients comme Pages Jaunes ou ChronoPost en Espagne, Société Générale, Myriad ou le Ministère de Finances en France ainsi que des grands groupes industriels aux Etats Unis.

Avec qui travailles-tu au quotidien dans cette aventure ?
BonitaSoft compte aujourd’hui 15 personnes sans qui l’aventure n’irai pas aussi vite. Miguel Valdes Faura, Charles Souillard et moi même sommes les trois fondateurs de BonitaSoft et nous travaillons ensemble depuis plus de 3 ans sur la conception, la vente et le déploiement de projets BPM.

Ensemble, nous avons mis su
r le marché la version 4 de Bonita, version qui a connu un grand succès avec plus de 80 000 téléchargements à ce jour. Miguel Valdes Faura, Président Directeur General, est le fondateur du projet open source Bonita. Miguel a consacré ces 10 dernières années au déploiement des solutions BPM à l´international. Miguel est un acteur reconnu dans le monde open source avec une présence régulière dans les plus grandes conférences internationales tels que JavaOne, JavaPolis ou Solutions Linux. Depuis 2008 Miguel est l´expert international choisi par le Gouvernement Espagnol pour la promotion des technologies open source en Espagne. En 2006, Miguel a pris la tête du département BPM de Bull en charge des activités R&D, avant-vente et support BPM autour de Bonita.

Charles Souillard, Directeur Technique; Charles était déjà responsable de l´architecture et le développement des versions antérieures de Bonita chez Bull. Charles est expert dans la conception et le développement Agile des projets SOA et BPM hétérogènes ainsi que du développement collaboratif d´applications.

Quels sont les prochaines étapes pour vous ?
BonitaSoft ambitionne de devenir le leader mondial des solutions BPM Open Source. Pour atteindre cet objectif ambitieux, le développement à l´international est indispensable.

Le déploiement massif des solutions BonitaSoft sera pour partie réalisé grâce à la " viralité " de son modèle de distribution et de commercialisation, en capitalisant sur les communautés open source, sur un réseau de partenaires ainsi que sur une présence locale sur tous les marchés visés par la société.

BonitaSoft absorbera sa croissance à travers des recrutements ciblés et l’accélération de son développement aux Etats-Unis comme en Europe, Espagne, Allemagne, UK…

Le premier objectif de développement à l´international est l´ouverture d´une filiale américaine en 2010. La première étape de cette révolution est le lancement de Bonita Open Solution 5.0 qui aura lieu lors d’une web conférence en live le mardi 26 janvier a 17H. Donc si tes lecteurs ont envie d’avoir plus d’informations a propos de notre produit, ils n’ont qu’à nous envoyer un mail a bonitaday@bonitasoft.com avant 12h. Il reste très peu de place, alors dépêchez-vous.

Comment vois-tu évoluer le marché du BPM à l’international dans les prochaines années ?
Le marché du BPM est en pleine croissance (20% par an en moyenne avec des prévisions de 30% dans les prochaines années). De plus en plus d’organisations s’intéressent au BPM pour réduire les coùts de mise en place et de maintenance des nouvelles applications.

En parallèle, le marché connaît un phénomène de consolidation avec des rachats des acteurs "pure  players" par de grands groupes comme IBM, Oracle, SAP… ce phénomène va s’accélérer dans les prochaines années ce qui laissera de moins en moins de choix aux entreprises pour choisir leur solution BPM. L’opportunité pour BonitaSoft est de devenir l’alternative BPM open source au solutions propriétaires proposées par les grands acteurs du marché du logiciel.

Aurais-tu des sources d’informations à nous recommander pour suivre ce marché ?
La première source d’information est bien sur notre blog mais vous pouvez aussi suivre le blog de Bruce Silver (en anglais) ainsi que BPMS.info (en français). Sur twitter: @bonitasoft @rodrigue #bos5

Merci Rodrigue, bonne chance dans le développement de votre projet. Evangéliser le BPM sur le marché de la PME ne vas pas être simple mais il semblerait que le jeu en vaille la chandelle.

Tags: ,



2 Responses to Interview de Rodrigue Le Gall – Bonitasoft

  1. weetabix says:

    j’ai eu la chance de croiser Rodrigue il y a quelques temps, c’est un passionné compétent qui sait ce qu’il veut et comment il le veut … good luck !

  2. GrandQuick says:

    Pour avoir testé Bonita, il y a 2ans, puis avoir eu une démonstration de la part de Miguel et des personnes de chez BULL, je crois fermement en ce projet, d’autant plus que BonitaSoft prend le chemin de la couverture totale de la démarche BPM avec une intégration progressive de toutes les briques allant de la modélisation des processus jusqu’aux outils de BAM permettant l’amélioration de ceux-ci.
    Toutefois pour avoir débuté une démarche BPM au sein de ma société il y quelques mois, je sais que leur travail doit absolument continuer pour pouvoir grapiller des parts de marché face au leader OPEN SOURCE actuel dans le domaine du BPM : INTALIO (que nous avons choisi !!!)
    Bonne chance à eux !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑