Interview de Bérénice Louis : La Cartoonerie.com

Publié le 29 mars 2007 | par Jean-François Ruiz

12

Jkiffe

Bonjour Bérénice,

Pourrais-tu te présenter en quelques phrases ?
Scientifique de formation et diplomée de l’Ecole Centrale de Lille en 2002, j’ai commencé à travailler à l’ONERA, un centre de recherche en aérospatiale. Après quatre années de bons et loyaux services, j’ai décidé de relever le défi de l’entrepreunariat pour… un site Internet de création de dessins-animés : la Cartoonerie. C’est un grand virage professionnel mais, à 26 ans et après une première expérience professionnelle, je pense que le moment était vraiment propice.

Pourrais-tu nous donner un peu l’historique de La Cartonnerie ?
Revenons quatre années en arrière (et oui, déjà !) : à la base, il s’agissait juste de créer un dessin-animé avec mes deux amis ingénieurs Alexis et Julien, le temps d’un week-end. Le scénario était prêt mais nous nous sommes alors rendu compte que la création d’animation était jusqu’ici réservée aux professionnels. A moins d’en avoir fait son métier ou de passer de longues a décrypter le fonctionnement de logiciels franchement complexes, créer un dessin-animé est tout simplement impossible.

Face à ce constat, nous avons décidé de développer nos propres outils afin de nous simplifier la tâche. Après un an de développements, l’outil a été mis en ligne en septembre 2003 : la Cartoonerie était née. La communauté des cartooneurs s’est enrichie depuis grâce au bouche à oreilles notamment, jusqu’a dépasser en février dernier les 100.000 inscrits.
Bref, notre scénario est toujours dans les cartons mais plus de 50.000 cartoons, créés principalement par des 10-16 ans, sont actuellement diffusés sur la Cartoonerie.

Quels sont les fonctionnalités présente aujourd’hui sur La Cartonnerie ?
La Cartoonerie est tout d’abord un site de création de contenu animé. Tous les outils sont disponibles en ligne pour créer simplement une animation puis la partager sur le web. Que l’internaute dispose d’une minute ou bien de plusieurs heures pour réaliser le scénario de ses rêves, il trouvera sur la Cartoonerie des interfaces adaptées. Rien à télécharger, ni à payer : il suffit de se créer un compte.

Une fois créé, le cartoon peut être inclus dans un blog, envoyé par mail à des amis ou bien diffusé dans l’espace « Cinéma » de la Cartoonerie.

Qu’est ce qui t’a motivé à t’investir pleinement dans ce projet ?
Après 3 ans de dur labeur, il devenait difficile de concilier la Cartoonerie en tant que loisirs avec une activité professionnelle à plein temps : nos soirées/week-ends et vacances y étaient principalement consacrés. En novembre 2005, nous faisions partie des 5 finalistes de la prestigieuse bourse numérique de la Fondation Lagardère. N’ayant finalement pas été retenus, nous avons décidé de nous donner les moyens de nos ambitions. Face à l’enthousiasme suscité par le site, nous décidons alors de tenter l’aventure de la création d´entreprise. L’apparition du concept de « web 2.0 » nous a permis de gagner en visibilité, à la manière de la phrase magique « Sésame, ouvre-toi ». Tout à coup, les gens se sont mis à comprendre ce qu´on faisait !

Pourrais-tu nous en dire plus sur tes utilisateurs ?
Nos cartooneurs sont principalement des jeunes de 10 à 16 ans qui utilisent la Cartoonerie comme un jeu créatif et un moyen d’expression. Il faut dire qu’ils ont une imagination débordante et beaucoup de choses à raconter ! Leur objectif : devenir la star de la Cartoonerie et rester en tête du Box-Office un maximum de temps.

Le dessin-animé est un média de communication qui leur est très familier : le cartoon par et pour les jeunes rencontre ainsi un grand succès.

Quels sont les moyens dont vous disposez aujourd’hui pour animer votre plateforme ?
Au niveau du cinéma, les internautes peuvent réagir par rapport aux cartoons créés par des votes et des commentaires. A partir de là, le Box-Office du mois est généré automatiquement, avec un classement en temps réel.
Le forum sert quant à lui à donner un coup de main pour la prise en main du studio de création et à partager ses astuces. En effet, nos cartooneurs cherchent bien souvent à dépasser les limites de la Cartoonerie en inventant un effet très spécial qui va couper le souffle des spectateurs. En voici un exemple

Peux-tu nous en dire plus sur des compagnons d’aventure ? Qui sont les personnes avec qui tu travailles au quotidien ?
A Paris, je travaille avec Alexis GODAIS, responsable du business development. Julien MESSION, notre 3ème associé, est quant à lui basé à Toulouse où il s’occupe des aspects techniques. Ils sont tous les deux ingénieurs comme moi, mais d’un an plus âgés (Centrale Lille – promo 2001)
Quels sont vos modèles de revenus aujourd’hui et quels seront-ils demain ?

Il s’agit d’un business-model classique du web 2.0, fondé sur les revenus publicitaires et les fonctionnalités premium payantes (actuellement, l’upload de photos. Bientot : l’upload de sons et le téléchargement des cartoons). En ce qui nous concerne, 2007 est une année test pour le business-model : nous avons beaucoup d’idée de relais de croissance pour la suite, mais chaque chose en son temps !

Quelles sont les nouveautés à prévoir sur la plateforme prochainement ?
Nous avons lancé au début du mois de mars le " Cartoon Minute ", spéciale
ment adapté aux utilisateurs pressés (ou paresseux) à la recherche d’un moyen original pour souhaiter un anniversaire ou lancer une invitation. La prochaine innovation concernera le doublage des cartoons.
Enfin, notre objectif est bien entendu de développer le caractère 2.0. du site, notamment au niveau de la création. Notre rêve : le wikartoon réalisé par une communauté d´internautes…

Merci à toi Bérénice, je trouve ton projet super !
Bonne continuation à toi et à ton équipe.

Pour terminer ce post, voici une démonstration avec un petit cartoon, merci Berenice pour la réalisation 😉

La Cartoonerie sur Web20

Tags: , ,



12 Responses to Interview de Bérénice Louis : La Cartoonerie.com

  1. Cedric says:

    Excellent principe. Et cela fait du bien de voir des outils utilisés par les enfants et les jeunes qui soient autres choses que des petits jeux en flash de bourrin.

    Un grand bravo à la cartoonerie ! Quid d’une version anglaise ? Et d’une production conjointe avec la voix du savoir pour illustrer des contes ? Ah, que de projets 🙂

  2. c’est sur chouing media, les enfants de 10à 16 ans sont des cibles privilégiés de la pub en ligne, ils ont des cartes bleus, peuvent claquer des tas de sms… et le taux de transformation est maximum, car en plus ils ont aucun pouvoir d’achats direct (ou en tout cas limité)
    Quelqu’un a réflechit deux seconde à ça?

    « notre objectif est bien entendu de développer le caractère 2.0. du site, notamment au niveau de la création. Notre rêve : le wikartoon réalisé par une communauté d´internautes… »
    Bah après on dit que je suis méchant, mais c’est juste une remarque réaliste d’un consultant en stratégie… depuis quand le caractere 2.0 et le wikartoon va atteindre la cible citée au dessus de 10-16 ans? et comment un wiki va transformer pour rendre la boite rentable? comment base un business model pour une cible de 10-16 ans sur la publicité, alors que c’est la plus mauvaise cible pour ce type de pub?

    Vous etes des entrepreneurs, des pro de la techniques, pourquoi n’allez vous pas demander conseil a un pro du marketing et de la stratégie internet au lieu de batir des modele « comme ça »? (c’est le probleme de toutes les startups qui s’improvise marketeurs) c’est un bon produits, mais je pense pas que ce soit le bon placement de produit…

  3. Pierre says:

    Thierry > je te trouve bien agressif!! Skyblog ca te dis quelque chose ? « Kikou lol pouet »

    Et bien le coeur de l’audience c’est les 10-16 ans. Et c’est quoi le modele ? Vas faire un tour sur une des pages, tu verras la pub qui clignote dans tous les sens, et je peux te dire que ca marche.

    Quant aux SMS, vas faire un tour dans une cours d’école et compte le nombre de gamins qui ont un portable et s’envoient des SMS.

    Je suis désolé mais je crois que tu te plantes sur toute la ligne…

  4. Cedric says:

    Bah disons que les chiens et les chats n’ont pas de carte bleue mais que le marché de « l’animal » se compte en milliard d’euros.

    Le comportement des enfants influent beaucoup sur celui de leurs entourages.

    Il n’est pas idiot d’y voir un possible marché.

    D’ailleurs pour avoir été témoin de l’activité du marché des enfants en ligne, il y a quelques annonceurs, qu’il s’agisse de divertissement (type les chaines de télé) ou de commerce (les marchands de jouets).

    Certes c’est une niche, mais qui n’est pas si dénuée d’intérêt économique que ça.

    Quant au wikicartoon, je suis d’accord avec toi sur la difficulté de concentrer en un endroit les volontés éparses.
    Mais dans le cadre d’activités en classe ou animations para-scolaires il y a un réel truc à faire.

  5. ->Pierre, tu dis que ça marche? tu as vu la ratio nombre de blog, revenus?
    skyblog cible les 10 ans maintenant??
    ton gamin de 10 ans a un portable sur lequel il peut claquer tous les sms qu’il veut? tu crois qu’il va cliquer sur une pub adsense, tu sais d’ailleurs ce que te sors adsense pour le mot clé dessin animé?
    100 000 inscrit pour 50 000 cartoon, il semble ne pas avoir de probleme, qu’est ce qui fait que sur 1 cas sur 2, l’utilisateur ne fait finalement pas de cartoon? pourquoi s’etre inscrit?
    On peut pas parler de produit à succès avec cette stat

    Tu parles d’aggréssivité? je parle de réalité, de logique…
    -> Cedric, tu as raison le marché des chiens et des chats se compte en milliard, seulement personne ne les prend sur internet, à part des gens comme dogster qui font du SNS avec 1 million de chiffre par mois… mais ils se situent pas web2, font pas de wiki et ne communique pas dans techcrunch…et d’habitude tout le monde se moquent d’eux dans les confs a cause de ça, mais ils gagnent tous les prix comme le red herring font beaucoup d’argent, ils ne font que s’adresser a leur cible…les fous de chiens

    Je serais avis de penser que ça pourrait etre pareil du coté de la cartoonerie, et meme de faire du vertical…

    d’ailleurs merci pour cette perche, qui se souvient du plus gros plouf de l’histoire du net en 2000? le marché des chiens justement avec des boites qui avaient eut l’idée magnifique de vendre des croquette pour chien pas cher en gros, geniale idée, seule probleme, le transport des croquettes plus cher que le produit…le résultat tout le monde le connait aux states…

    Je dis pas que c’est une mauvaise idée ou un mauvais produit, c’est juste un mauvais positionnement et un business modele pas adapter a leur coeur de cible, y a rien de mal à se remettre en question pour justement en faire un succès, maintenant c’est leur boite pas la mienne et c’est uniquement mon opinion…

  6. Berenice says:

    Houla ! C’est la bonne ambiance ici 😉 La discussion s’est (un peu) enflammée sur la base de bien peu d’éléments. Au moins, la Cartoonerie ne laisse pas indifférent…

    > Cedric
    Effectivement, la Cartoonerie est dejà utilisée comme support de création de dessin-animé dans de nombreux espaces culturels : c’est une dimension qui nous tient à coeur et que l’on aimerait développer davantage.

  7. Thierry il est cash 😉

    Des fois tu oublies quand même un peu les formes 😉

    Personnellement les chiffres me semblent intéressant. Je pense qu’il y a de nombreux membres qui s’inscrivent sur les forums, y participent mais ne font pas forcément de cartoon…

    Tu sais c’est la règle des 1% de producteur de contenu, des 10% qui le travaille, le commente, le note et le reste qui ne fait que consommer…

    Donc pour moi 100 000, ca veut 10 000 personnes actives quotidiennement et 1000 « jeunes talents » pro-actif.

    Est ce que cela s’applique Bérénice ?

    Je pense qu’on sous-estime le pouvoir d’achat des jeunes via ces systèmes de micro paiement. Certes il en faut beaucoup pour faire du chiffre mais je pense que cela peut quand même permettre de bien vivre à 3 fondateurs à l’horizon des 1 à 2 ans.

    Les jeunes sont aussi à mon avis des cliqueurs d’adsense, ce doit etre difficile à cet age la de résister à la curiosité d’un lien et surtout de différencier la publicité.

    Pour l’histoire du Wiki, je crois que bérénice parlais surtout de la création collaborative de cartoon, ce qui va a mon avis beaucoup plaire aux enseignants.

    Enfin pour le positionnement, c’est effectivement un paris. Quand au business model, il aura le temps de s’affiner, on trouve parfois des sources de revenus insoupsonnés 😉

    Longue vie à la cartoonerie ! Vivement une collaboration avec la voix du savoir comme le suggérais Cédric.

  8. genovese says:

    je suis inscrite sur la cartoonerie sa depuis bien lonteng.meme si je trouve que des fois c est compliquer de réaliser un cartoon j ais passer et je passe toujours de bon moment avec la cartoonerie’.merci a bérénice louis et a son équipe pour se site géniale

  9. valle says:

    je suis moi meme un enfant membre de la cartoonerie et je vous dirait se qui est a ameloirait :
    -enlve le cartoon minute car sa cree trop de cartoone encombrent
    -avoir les voix et pas forcement des bulles
    -avoir de meilleur explication concernent lutulisation pour cree un catoone
    petit detail :
    jai esseye de metre plein davatar different mais sa ne marche pas !

  10. Hermi says:

    salut !
    Moi aussi , je suis un menbre sur la
    Cartoonerie et je trouve ce site tout simplement génial ! Je trouve aussi que pour ce qui on du mal au début, Le cartoon minute est pratique. Pour moi il y aurait une chose à ameliorer:
    – Que le doublage des cartoons ne soit pas sous forme d’audios et qu’il ne soit pas payant. En gros, il y aurai une rebrique « doublage », tu clique, tu choisi le film que tu veut doubler et avec F2 ou un micro tu parle en passant le film. Je sais que sa va étre dur à appliquer, mais bon !
    En tout merci à Bérénice Louis et son équipe pour ce site !!!

  11. chevaldair says:

    j’adooooore la cartoonerie j’y suis inscrite et franchement c’est très bien fais!!!!

    Je sui méga contente que ce site éxiste!!

    Et je voudrai remercier Bérénice et toute l’équipe

    BRAVO BRaVooo brAvOOO

  12. Flow says:

    Hum, l’époque où les admins étaient présent…Souvenir, souvenir (;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑