Webjam : Le créateur de portail web souple et intelligent

Publié le 2 janvier 2007 | par Jean-François Ruiz

9

Webjam est un outils très intéressant qui permet de créer des pages web avec peu de connaissances en informatique.

Les pages sont organisées un peu à la manière des agrégateurs de flux RSS de type netvibes. Mais cela va à mon avis beaucoup plus loin dans le concept et intègre les 3 niveaux de bases de la visibilité sur Internet. Ces 3 niveaux de visibilités sont :

Le Privé (Personnel) :
Celui correspond aujourd´hui à la page de démarrage personnelle, dans laquelle on retrouve ses news et autres applications de travail quotidien.

La Communauté :
Ici on va retrouver les portails collaboratifs, des contenus dont on partage le contenu avec une communauté bien identifié. Cela peut être par exemple une équipe de travail projet, une agrégation de flux d´information d´une association, un espace d´échange et d´information communautaire dans lequel un administrateur défini les droits d´accès aux différentes ressources.

Le Publique :
Dans ce dernier niveau, l´accès à la page est libre et les informations présentées sont accessibles à tout Internaute. On peut donc imaginer ici des portails d´agrégations publique tel que OriginalSignal.
Dans chacune des pages crées avec webjam, on peut décider de ces 3 niveaux de visibilités avec une précision allant de la page complète à chaque module indépendant.

Il existe de nombreux modules disponibles à agréger sur sa page parmi ceux-ci les plus intéressants sont pour moi :
– Le module de blog simplifié qui permet de mettre en place un blog collaboratif sur un portail communautaire en 2 secondes. On y retrouvera un système de tag (mot clé) ainsi qu´un flux RSS.
– Le système de cartes Google personnalisables qui permet de cartographier un ensemble de point particulier sur le globe (des implantations de collaborateurs par exemple).
– Un module « Free Html » qui permet d’ajouter le code que l’on souhaite sur une page webjam (documents de tout types avec Divshare par exemple).

Pour terminer il est également possible de personnaliser le design de ses pages avec un choix déjà assez large pour voir qu´il s´agit d´une bêta.
Webjam est donc une solution pertinente pour le marché visé par Microsoft et Ziki sur la PME ou la TPE : la gestion de leur présence en ligne. Il va cependant falloir travailler à simplifier l´interface un peu plus car il y a tellement de truc qu´il va être difficile pour un artisan de se débrouiller tout seul avec ça. Cela faisait longtemps que j´attendais un service de ce type pour les entreprises devant collaborer à plusieurs autour d´un échange d´information souple et efficace.

Je vois dans Webjam trois axes de développement fort :
– Une version entreprise qui s´interfacera avec les annuaires LDAP et autres actives directory qui constituent aujourd´hui la pierre angulaire des systèmes d´informations des PME et grandes entreprises.
– La possibilité de faire simplement une personnalisation complète de la feuille de style CSS (déjà possible avec de bonnes connaissances en allant dans l’onglet « advanced editor » de la rubrique style) couplé à une interface pour faire l´achat et la gestion de ses noms de domaines directement dans Webjam.
– La mise à disposition de son API pour que le service puissent s’interfacer avec le reste de l’écosystème Internet et qu’il puisse permettre à des développeurs tiers de faire des modules.

Allez, je vous fait un petit tour du bêta testeur en vidéo.

La vidéo en grand format est diponible sur mon compte screencast.com
Je vous conseille de la télécharger car le lecteur en ligne à encore pas mal de problème.



9 Responses to Webjam : Le créateur de portail web souple et intelligent

  1. pster says:

    Vraiment bluffant comme service !

    (Aucun rapport mais as tu utilisé un logiciel spécifique pour la capture vidéo? Le rendu est vraiment très bon.)

  2. little girl says:

    service à tester, très complet à première vue ! Superbe vidéo en plus 😉

  3. Cédric says:

    Bonsoir,
    un grand merci pour le post et la vidéo, qui présente quelques unes des fonctionnalités de webjam pour lequel je suis consultant.

    Comme tu dis le service est actuellement en bêta, mais nous travaillons dur pour que sa sortie le 1er février soit au mieux !

    J’en profite aussi pour rajouter quelques mots sur des points spécifiques.

    . chaque module est configurable. Une fois le mode « Edit » activé, vous avez accès à des options de gestion ou d’affichage.

    Par exemple le module blog permet d’autoriser n’importe quel membre d’une page à créer des billets, de modérer les commentaires, d’afficher les billets sous forme de slideshow (très pratique pour un vlog par exemple, ou un marchand qui veut présenter des produits), de pinguer technorati, feedburner, etc…

    De son coté le module flickr permet de récupérer les photos par utilisateur, tags, url, flux RSS.

    Ou encore le module map qui permet d’autoriser les membres à ajouter des markers sur la carte.

    . la réplication est possible à deux niveaux : par page (vous récupérez la template et le CSS), mais aussi par module. Par exemple je suis sur une de tes pages webjam, et je vois un module qui m’intéresse : un petit bouton « WJ » en bas du module permet de l’ajouter à une ou plusieurs de mes pages, et de le configurer ensuite à ma sauce.

    . la communauté : la notion de « membre » dépasse juste le « tiens je suis pote je te lis ». Sur une page webjam un membre a des droits de lecture (si certains modules sont configurés pour la communauté) voir d’écriture (sur le blog, un champ text, la google map…).
    C’est vraiment le top pour des sites gérant plusieurs éditeurs (d’ailleurs je réfléchis à l’utiliser pour le wiki web 2.0). Associé à la réplication, c’est un super outil.

    . la personnalisation : la CSS est complètement modifiable, ce qui permet avec un peu de connaissances de faire un site réellement unique. Ok, il faut expliquer un peu le code… mais il est somme tout assez classique 🙂

    . les tags : quand vous créez une page webjam, vous la taguez afin de la définir. Dès que vous ajoutez un module type contenu (flickr, youtube, feeds…) il est automatiquement mis à jour en fonction des tags que vous avez assignés. Très pratique :o)

    Il y a encore pas mal de choses à découvrir, et beaucoup à faire ;o)

    A nouveau un grand merci à Jeff pour cette présentation !

    Quelques exemples de sites webjam (il faut avoir un compte gratuit pour les voir – ouverture totale le 1er février) :
    . la page d’une ville, Sausset les pins (http://www.webjam.com/chouingmedia/saussetlespins/)
    . celle de buzzworkers
    (http://www.webjam.com/buzzworkerscom/main/)
    . NKY Hiphop
    (http://www.webjam.com/rokamic/nkyhiphop/)
    . headtrauma (un réalisateur de film)
    (http://www.webjam.com/workbook/lab/)

    Bientot les votres ? :o)

  4. lsm says:

    Dans un récent billet, j’évoque les nombreuses applications de Webjam dans le secteur associatif, comme outil d’organisation interne et/ou comme support d’échange avec le réseau associatif et le public.

    (‘http://dirigeantbenevole.blogspot.com/2007/01/trois-applications-web-20-pour-les.html’)

    Cordialement

  5. Pingback: j’Alias » Webjam est ouvert au public

  6. Pingback: Webjam lève 1 million de livres sterling lors de son premier tour de table - Révolution Web 2.0 en Live !

  7. Pingback: Bubbletop : le "netvibes killer" par Orange ? » Révolution Web 2.0 en Live !

  8. Pingback: Webjam : le service pour faire son site communautaire sort sa nouvelle version ! » Révolution Web 2.0 en Live !

  9. Flo says:

    Webjam est vraiment excellent, il réunit tous les service dont on peut rêver sur une seule plateforme. Personnellement je ne connais aucun équivalent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑