Actu Web

Publié le 29 octobre 2013 | par Nadia Bellifa

0

La révolution industrielle des objets connectés

Les objets connectés, un marché en effervescence

Lors du CES Unveiled Paris, plusieurs acteurs français présentaient leur produit avant le salon hi-Tech CES 2014 qui aura lieu à Las Vegas. Entre autres, la sonde Power Flower développée par Parrot,  qui se connecte aux smartphones et veille au bien-être des plantes à l’aide de plusieurs capteurs. Le thermostat Netatmo, désigné par Stark, qui permet de contrôler le chauffage de son domicile à distance.

Côté outre-Atlantique, les casques Skully P1 se font remarquer sur la scène internationale. Ce casque intelligent a d’ailleurs reçu le prix DEMOgod lors de l’évènement technologique DEMO 2013.  Développés dans le but d’améliorer la sécurité des motards, ces casques sont fondés, en partie, sur la technologie des Google Glass. La visière du casque intègre un écran HUD projetant diverses informations en réalité augmentée. Le système dispose d’un GPS et d’une caméra 360° qui permet de visionner les angles morts. Le casque est également contrôlable par la voix pour lancer un lecteur de musique ou bien répondre au téléphone. Son lancement sur le marché est prévu pour 2014.

Présentation du casque connecté Skully


Après les Google glass, il fallait s’attendre à une déferlante de nouveaux produits. D’ailleurs, les rumeurs de lunettes intelligentes concurrentes commencent à s’agiter dans les médias sous les fanions des marques Microsoft et Samsung. De la même manière, les montres connectées offrent déjà différents modèles sur le marché et rivalisent de nouvelles fonctionnalités.

La révolution des objets connectés est bel et bien en marche.
Les nouvelles possibilités offertes à chacun d’entre nous avec la fabrication d’objets via les imprimantes 3D laissent entrevoir un avenir où l’objet sera omniprésent et où les entreprises devront rivaliser d’ingéniosité pour capter l’attention du public.

Pages : 1 2

Tags: ,



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑