Plateau TV : Les Bases du Personal Branding

Publié le 5 juin 2009 | par Jean-François Ruiz

6

J´ai été récemment invité par Frédéric Bascunana pour intervenir sur une table ronde sur la thématique du personal branding et de la e-réputation.

Ce fut une expérience très enrichissante partagée avec Olivier Zara, auteur du livre, réussir sa carrière grâçe au personal branding.

Je vous livre ici la première partie sur les bases du personal branding.

La suite prochainement sur Techtoctv (et peut-être ici aussi).

Bravo à l´équipe de Techtoctv, le contenu produit est super. Je reviendrai 😉

Tags: ,



6 Responses to Plateau TV : Les Bases du Personal Branding

  1. Ahok says:

    Merci pour la vidéo que je n’ai pas regardé, n’ayant pas envie de m’enregistrer sur le site en TOC Techtoctv.

  2. Guillaume says:

    même chose pour moi… pas d’enregistrement non plus…

    @JF, je crois que c’est plutôt dommage techtoctv qui ne va surement pas décoller à ce rythme…

  3. Oui.. oui… nous y avons beaucoup réfléchi – et d’ailleurs, personne ne le sait, mais sur ses premiers mois d’existence TechTocTv étant un blog wordpress ouvert à tous, avec de la vidéo encapsulée dedans. Un certain nombre de constats en sont ressortis qui nous ont amenés à un nouveau positionnement que je suis prêt à exposer – pour ceux que ça intéressent.

    Avez-vous tout d’abord réalisé que même sur Facebook, et pour se taper 7 ou 8 pubs par page dans la tronche on doit aussi s’authentifier ?

    Je vous le dis tout net : nous ne sommes pas démagos.
    Nous nous attendons à déplaire à certains, à en convaincre d’autres. Ce n’est pas un réseau grand public. Et derrière la techno en réseau social qui permet de créer des liens comme dans Facebook et Viadeo (mais en plus ciblé), il y a une web-tv avec tous les moyens de production que cela suppose – je vous laisse imaginer le dispositif.

    Les gens qui, parce qu’ils voient un concept quel qu’il soit sur le web estiment pouvoir lui infliger une tétrachiée de leçons de morale marketing me gonflent ! C’est dit !

    Nous avons décidé, et c’est notre liberté, de créer un réseau affinitaire privé. Et non pas de tenter de créer des affinités avec un public anonyme. Les fonctionnalités de TechTocTv sont celles d’un réseau social, reposant sur une animation par la vidéo. Là, le dialogue est possible. Tout le monde s’extasie en ce moment face au « marketing conversationnel » : il est peut-être temps de définir la « conversation » : c’est entre deux parties qui se reconnaissent, pas entre une personne morale anonyme et un troll excité par exemple. Non, la conversation devient intéressante quand deux personnes sont à visage découvert – enfin, c’est mon avis.

    Même sur Facebook, il y a des groupes soumis à la validation, pour y entrer, de leurs leaders : à mon sens d’ailleurs, ce sont d’ailleurs généralement les plus sérieux, en tout cas forcément les moins racoleurs. Mais ça choque moins.

    Perso, je kiffe totalement le concept de groupes privés, pas parce que je me la pète, ou que je me crois au-dessus des autres. Non, c’est simple : « mi casa es su casa », tout le monde est le bienvenu, mais quand on s’essuie les pieds sur le pas de la porte, j’aime bien qu’on s’introduise poliment. Tout le monde est toujours surpris par ma disponibilité : mais si je parviens à être disponible, c’est que je me moque des chiffres, des audiences, et de mesurer la longueur de ma kékette à celle de mon classement sur un Wikio. Ca, je m’en fous : je veux juste connaître de nouvelles personnes de valeur, des professionnels qui veulent créer de la valeur. Je vous dirais beaucoup de choses, bientôt, et je vous montrerai à quel point phénoménal TechTocTv m’a permis de faire des rencontres fructueuses sur un terrain que j’estime constructible et transparent : c’est ça que j’aime dans les réseaux sociaux. Ce sont des accélérateurs pour qui sait les exploiter sans démagogie ni forfanterie.

    Qui plus est, les phénomènes de trolls et autres indésirables me dégoùtent, et je me plais à constater qu’il n’y en a pour le moment eu strictement AUCUN sur TEchTocTv (mais, oh, je vais sùrement regretter d’avoir écrit cela puisque que quelqu’un va forcément s’empresser de venir me donner tort!!). Alors voilà : si j’ai d’énoooormes envies de partager, qu’il me soit permis de savoir avec qui.

    Autre point fondamental : ça va dans les deux sens.
    J’assume aussi totalement la personnalisation du service, les inscris reçoivent des emails et des alertes signés Frédéric BASCUNANA: c’est un choix pour moi lourd de sens. J’attends simplement de savoir avec qui je converse – et j’engage ma responsabilité sur chaque émission d’information provenant de cette web-tv. Je ne veux pas avoir l’air prétentieux, mais montrez-moi une web-tv en réseau social dont chaque virgule est assumée par son rédac chef. Et pourtant, nous avons déjà 150 contributeurs : je n’en assume pas moins le choix, de par les personnalités sympathiques et en tout cas partageuses d’info que nous invitons sur le plateau à s’exprimer.

    Je l’avoue néanmoins : nous avons eu beaucoup d’états d’âmes nous-mêmes (avec mes proches collaborateurs).
    Ca me fatigue moi aussi de remplir des formulaires à tout bout de champ. Mais uniquement dans le cas de figure où je sens que, par derrière, on va me spammer ou alors sur des sites totalement anonymes où j’ai la sensation qu’on va juste me cataloguer dans un fichier pour lequel d’obscurs laborantins du e-marketing seront rémunérés à la performance. Ici, nous sommes dans le contexte d’un site facile à comprendre : pas de pub, juste des sujets professionnels ultra ciblés. Bon, on va pas me sortir un « gnagnagna il faut s’inscrire oh comme c’est embêtant ça ! », avec le merveilleux bon esprit anticonsensuel qu’on trouve sur les blogs français ! Franchement, soyez honnêtes : même sur le blog de Jean-François je fais l’effort de remplir quelques champs pour parler à visage découvert.
    Alors voilà ce qui nous a fait changer d’avis : le web 2.0 est de plus en plus un prolongement de la vraie vie, et peut, pour ceux qui le veulent, générer des opportunités. Avec mon équipe, nous sommes TRES souvent sur des salons professionnels, au minimum une fois par mois; j’interviens moi-même en conférences. Quand des gens viennent nous voir sur notre stand, ou à la fin d’une prise de parole, même s’ils ont une critique à formuler, au moins le font-ils en tendant une carte de visite. Quand j’insiste pour avoir une carte de visite auprès d’une personne qui se dérobe et qui finalement fébrile, s’en va rapidement, je m’aperçois que j’avais affaire à un affabulateur ou un concurrent qui ne voulait pas se nommer; bref, un malaise persiste : l’impression de perdre son temps.

    Beaucoup de gens sont en phase avec cela. Sur les salons, on va maintenant jusqu’à ce faire badger par des lecteurs optiques après s’être inscrits sur un site web avant de pouvoir recevoir par courrier (électronique ou pas) une invitation gratuite. Qu’est-ce que vous avez donc à nous emmerder dès qu’on fait un truc bien, gratuit, sympa, plutôt généreux sur le web, à toujours penser qu’on peut le consommer sans rien foutre ?

    Allons-y, parlons, je suis dispo. Mais avec quelqu’un qui me passe d’abord sa carte de visite dans un contexte professionnel, ou quelqu’un qui veut bien me faire la bise si c’est un ami d’ami.

    Point sur l’utilité concrète de l’authentification, tout de même.
    Sur notre site, soit dit en passant, l’authentification sert principalement à pouvoir inviter de temps à autre des gens qui s’inscrivent à participer aux émissions – qui leur permettront je l’espère de créer un Personnal Branding autour de leurs champs d’expertise. Et c’est GRATUIT. Un plateau TV gratuit : ouais. Ensuite, quand les plateaux sont tournés, il s’établit un lien direct pratique entre les profils et les émissions auxquelles ils ont participé. C’est vraiment l’intérêt principal du profil. Nous avons ainsi recruté plus de la moitié de nos contributeurs.

    Alors voilà, je vous en prie, venez critiquer les contenus car nous avons forcément beaucoup de progrès à faire : je veux même bien vous faire plaisir en affirmant haut et fort que je nous trouve très insuffisants à l’aune du niveau que nous nous sommes donné pour objectif d’atteindre.

    Observez d’ailleurs je vous prie les prises de paroles de nos 150 contributeurs : vous verrez, tout le concept est fondé sur la transparence et la prise de risque intrinsèques aux talkshows et interviews non préparés ; on ne peut s’exposer ainsi, même si c’est toujours à des fins professionnelles et pour mettre en avant son expertise, que si l’on a (aussi) un petit fond de générosité. Ben ouais.

    Je ne dis pas ça pour les flatter, mais les contributeurs qui viennent s’exprimer sur les plateaux TV sont fondamentalement généreux et ouverts. Bien sùr, ils ont de petits objectifs secondaires : qui n’en a pas ? Et ils ont raison d’avoir quelque chose à vendre : « ce n’est pas sale »! – Mais regardez un peu les interventions de types comme l’excellent Vincent Berthelot, comme Michel Germain, Jean-François ici même bien sùr, Olivier Zara, etc. (je voudrais tous les nommer) : bon sang, ne me dites pas qu’ils ne sont pas généreux !

    Et mon pont est le suivant : ils répondent à toutes les questions, ils invitent en permanence de nouveaux speakers.

    C’est en cela même qu’ils méritent de savoir, eux aussi, à QUI ils ont affaire. ça peut vous servir.

  4. alex says:

    @ Guillaume : c’est justement parce que ça gonfle tout le monde d’avoir à remplir des formulaires que TechToc a mis en place « facebook connect ». En 2 champs remplis, on est inscrit…simplissime 🙂

    @ bientôt donc sur TTT

  5. Olivier Zara says:

    Si vous êtes curieux, inscrivez-vous sur TechTocTv pour découvrir les contenus et le concept WebTV participative. Si vous n’êtes pas satisfait du service, il y a un menu « Delete Account ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑