La Veille : l'arme secrète du bloggueur

Publié le 8 septembre 2006 | par Jean-François Ruiz

7

Afin de produire de l’information de qualité, le bloggueur a besoin de passer pas mal de temps à faire de la veille, à surveiller ce qui se dit, ce qui se fait dans ses sphères d’intérêts. Le bloggueur avant d’être producteur d’informations est, en général, un gros consommateur. Ses lectures lui servent de sources à ses articles, d’influences à ses réflexions, de catalyseurs de son imagination.

Pour faire simple, je différencierai deux types de veille.

La veille active (pull)
Elle correspond plus à une activité d’approfondissement sur un sujet déjà connu et permet d’enrichir le contenu des articles écrits. Les moteurs de recherches sont souvent l’outil de base de ce type de veille. Cette veille est « active » car le bloggueur prend une démarche active à la recherche d’information sur un sujet déjà connu qu’il souhaite approfondir. Demandez conseil à votre grand frère Google pour étoffer vos articles.

La veille passive (push)
Elle est généralement effectuée quotidiennement de manière passive dans le sens où l’information vient au bloggueur. Ce dernier souscrit (s’abonne) à différentes sources d’informations qui l’intéressent et dont il se fera l’écho sur son blog. Ces sources seront des newsletters, des sites de news spécialisées, des blogs thématiques voisins. C’est ici qu’intervient la technologie RSS pour permettre de centraliser tous ces flux d’informations dans un seul et même endroit, son lecteur favori de flux RSS.

Quelles sources à surveiller ?
Les digg likes
: Digg, Scoopeo, Fuzz sont des sources d’informations qualifiées socialement proposant des flux par catégorie.

Les outils de bookmarking sociaux : Furl, Blinklist, Del.icio.us, Magnolia… Ces outils proposent des flux généraux de synthèse des qualifications faites par la communauté et ses membres.

Ses voisins bloggueurs : Branchez-vous sur leurs cerveaux ! Essayer de ne pas relayer le même genre d’information ou essayer d’apporter un plus vis à vis de ce qui a déjà été dit. Vous pouvez souscrire à leurs blogs, leurs bookmarks collaboratifs, leurs listes de lectures (par exemple celle de Fred Cavazza) ou tout cela à la fois (avec un profil ziki par exemple).

Technorati : Le moteur de recherche de la blogosphere donne des impressions d’omniscience sur cette dernière à l’aide de son site de tags et flux rss. Voici par exemple les blogs qui font des liens vers celui-ci.

Quels outils gratuits sont disponibles ?
Google Alerts permet d’armer des alertes sur l’index de Google à l’aide de mots-clés. Ainsi toutes les nouvelles informations entrant de la base de google contenant vos mots-clés vous sera notifié par email. Attention!!! ce service nécessite de bien maitriser les requêtes Google pour éviter de recevoir trop de bruit. A noter également que souvent les alertes reçues ne sont pas toutes fraîches, alors faites attention aux dates de publication des articles.

xFruits vous permet quand à lui d’utiliser une boîte à outils RSS pour aggréger vos différents flux en une seule page, vous permettre de reformater vos flux pour une consommation sur mobile ou encore d’imprimer vos flux à l’aide du RSS->PDF… Bientôt de nouvelles briques viendront s’ajouter pour permettre d’être encore plus efficace dans le traitement de ses flux RSS.

Netvibes offre la possibilité d’aggréger ses flux RSS sur une ou plusieurs pages (de démarrage) qui vous permet en un clin d’oeil d’avoir une vue d’ensemble de vos sources d’informations.

Veiller, un état d’esprit.
Pour le bloggueur, la veille est l’art de faire sortir le signal du bruit afin de créer de la valeur informative à son lectorat. Pour maîtriser cet art, il faudra du temps, un esprit de synthèse, de la curiosité et encore du temps ! Les journées étant limités à 1440 minutes (moins les heures de sommeil), n’hésitez pas à transformer vos moments d’attentes, de transports en communs en temps de lecture de vos sources préférées.

Un peu de netiquette pour terminer.
Lorsque vous découvez une information via une de vos sources, CITEZ LA (avec les bons mots-clés dans le lien pour le référencement) ! De cette manière, vous signifiez à votre source l’intérêt que vous lui portez et vous donnerez à vos lecteurs un moyen d’approfondir les choses et/ou de découvrir une nouvelle source. Via le système de trackback, il est possible également que vous bénéficiez d’un lien en bas de l’article source qui sera un plus appréciable en terme de trafic et de référencement.

Articles précédents :
Article d´introduction : 14 étapes pour créer son blog dans les règles de l´art.
Article 1 : Les pré-requis humains à la création d´un blog.
Article 2 : Comment trouver un (bon) nom pour son blog ?
Article 3 : Choisir son hébergement internet pour son blog.
Article 4 : Choisir et installer sa plateforme de blog open source.
Article 5 : Choisir le design de son blog et l´adapter à son message.
Article 6 : Definir les rubriques de son blog : Catégories, Menus, Pages …
Article 7 : Comment générer et visualiser les statistiques de son blog ?

Tags:



7 Responses to La Veille : l'arme secrète du bloggueur

  1. Trekstar says:

    Bonjour, j’ai 2 petites questions à propos de cet article (je dois dire que les 7 précédents articles concernant la création de blogs m’ont fortement interessé!).

    Vous dites que pull est l’action d’approfondir un sujet, et push, de simplement le relater (en gros ^^), personnelement, et ça n’engage que moi, j’aurai plutôt utiliser le terme pull pour juste « soutirer » une information, et le terme push pour « approfondir » une info. Qu’en pensez vous?

    Deuxième question, quels sont les « bons mots-clés dans le lien pour le référencement »?

    Merci!

    Votre blog est très intéressant, j’y suis abonné avec NetVibes, mais vos outils de statistiques ont déjà du vous le dire… ^^

  2. En fait le terme « pull » est employé pour dire que le bloggueur a une démarche active de recherche d’information. Il « tire » l’information par lui même. Pour ce qui est du « push », l’information en veille passive est « poussé » au veilleur sans qu’il est besoin de le demander plus d’une fois.

    Les bons mot clés pour le référencement ce sont les mots clés qui ont du sens. Par exemple, si vous faites un lien sur un nom, il faut bien sur mettre le lien derriere ce même nom et non pas un lien sur cliquer ici (ou derriere une adresse URL).

    Merci pour l’intérêt que vous me portez. Je vois effectivement qu’il y a beaucoup de personnes qui viennent de netvibes. Je vous invite cependant à faire une présentation plus précise de vous même sur cet article :
    http://www.webdeux.info/1480-abonns-qui-tes-vous-quelles-synergies

    A bientôt.

  3. filipe says:

    Voilà un intéressant panorama… Je me permet d’en faire l’écho sur mon blog dédié à la gestion des connaissance et aux métiers de l’infomaîtrise…

  4. katsoura says:

    Très intéressant, je voulais justement faire une note sur la veille stratégique. Merci pour ce billet.

    ps: petit détail, il serait bon de différencier les « pingback » des commentaires

  5. Pingback: JF Ruiz : Révolution Web 2.0 en Live !

  6. Pingback: Mon intervention à la table ronde sur les réseaux sociaux à l’université d’été du MEDEF

  7. Pingback: 14 étapes pour créer son blog dans les règles de l’art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑