L´internaute 2.0 est-il un être social ?

Publié le 4 septembre 2007 | par Jean-François Ruiz

18

En début d´année, je suis intervenu à Sciences-Po Paris dans le cadre du séminaire de veille sociétale (merci Marie-Hélène pour l’invitation).

Suite à ma confirmation de participation, j’ai découvert le blog des veilleurs de Sciences-Po sur lequel j’ai pu lire l’article de Guillaume Lappas qui pointait vers un autre article excellent : " L’internaute 2.0 est-il un animal social ? " ?
Cette découverte par sérendipité m’a permis de trouver une formulation claire à plusieurs idées que j’avais en tête à propos de la visibilité, la connectivité et la sociabilité sur Internet.

On peut y lire qu’il existerait 3 types d’individus sur la toile :

Certains restent fortement ancrés dans le monde réel et n’utilisent Internet que pour le prolonger :

“Les individus traditionnels qui ont un cercle de relations dans le monde physique …/… peuvent être des internautes. Mais que font-ils avec Internet? Ils envoient des mails et ils surfent avec les gens qu’ils connaissent déjà dans le monde physique.”

Friends 2  

L´outil internet est vu ici par l’internaute comme un moyen pour maintenir une connexion avec ses proches uniquement. Sa sociabilité est délimitée par son interaction physique avec ses proches et étendu ensuite par les capacités de connexion offerte pas le medium Internet.

D’autres s’engagent un peu plus dans le monde virtuel :

“La deuxième catégorie sont les internautes un petit peu plus aguerris qui participent à des forums, vont sur des chats, sont habitués à avoir des pseudonymes ou à intervenir de manière anonyme et qui apprennent à gérer une identité physique distincte de leur identité virtuelle.”

Girl with laptop

L’internaute participatif est celui qui commence à prendre la parole sur le web. Il commence à agir sous une ou plusieurs " identités actives " sur le web. Généralement il commence par utiliser un ou plusieurs pseudos et à laisser des contributions et des traces sur Internet.

forum

Les derniers sont ces individus hypersociaux qui gardent un équilibre parfait entre leurs activités dans les mondes réel et virtuel :

“Et puis on a le troisième type d’individu et c’est justement lui, l’individu hypersocial qui arrive justement à gérer tout cela avec une certaine virtuosité. Dans certains cas il aura deux identités complètement distinctes, il pourra connaître certaines personnes sur le Web sans les connaître dans le monde physique. Dans d’autres cas il pourra essayer de fusionner les deux et de rencontrer dans le monde réel les amis qu’il peut avoir sur le net. C’est une chose qu’on peut rencontrer parmi les blogueurs par exemple qui ont souvent envie parfois de se rencontrer autour d’un verre et on atteint une mixité des sphères sociales.”

group of young ecologists

C’est de ce dernier type d’individu que l’on pourrait appeler l’internaute 2.0, parfaitement à l’aise avec la gestion de son information, de son identité numérique et de son capital social virtuel et réel en créant des ponts entre les deux…

La suite de cette réflexion prochainement…

Mise à jour : Florence à fait une illustration intéressante en relation avec ce texte.

Suite de cette réflexion
L´internaute 2.0 est hypervisible
L´Hypervisibilité amène l´hyperconnectivité
Comment améliorer sa connectivité sur Internet ?
Hypersociabilité de l’internaute 2.0

Tags:



18 Responses to L´internaute 2.0 est-il un être social ?

  1. Pingback: Ravana

  2. Pingback: SOphie

  3. Pingback: Jean-François Ruiz

  4. Pingback: Ravana

  5. Pingback: Jean-François Ruiz

  6. Pingback: florence meichel

  7. Pingback: Jean-François Ruiz

  8. Pingback: florence meichel

  9. Pingback: jcfrog

  10. Pingback: jcfrog

  11. Pingback: Hypersociabilité de l’internaute 2.0 » Révolution Web 2.0 en Live !

  12. Pingback: np

  13. Pingback: Hypersociabilité de l’internaute 2.0 » Révolution Web 2.0 en Live !

  14. Pingback: 5 raisons pour lesquelles je blogue aujourd’hui » Révolution Web 2.0 en Live !

  15. Je suis plutôt d’accord avec ton propos. j’ajouterais que l’intérêt ultime est – selon les univers – de rencontrer finalement dans la vraie vie les personnes avec la possible déception ou bonne surprise de découvrir l’autre côté de l’avatar.

    Internaute c’est encore la base générique de création de contacts. Les déclinaisons forum, blogs, wiki ne sont que des outils plus ou moins bien adaptés à l’univers/objectifs choisis et poursuivis. Quant aux identités multiples ce n’ets pas très difficile à gérer question d’équilibre et de stratégie finement adaptés.

    L’impact qui ne peut être dénié ou minoré c’est la rapidité des échanges par le numérique et/ou virtuel par rapport à l’I.RL. Le nombre de coups de fil évités, de temps d’attente des réponses.
    Il serait réellement difficile de revenir en arrière. Avec l’électricité, qui a envie de repasser à la bougie ?

  16. Pingback: Webdeux.info a 2 ans ! Petit Bilan et Evènement en préparation » Révolution Web 2.0 en Live !

  17. Pingback: Cartographie de l’identité numérique : présence, sociabilité et visibilité en ligne » Révolution Web 2.0 en Live !

  18. Pingback: "Boostez vos réseaux" : Recueil de conseils d’experts du networking «Révolution Web 2.0 en Live !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑