Interview de Pierre-Eric Jacoupy à propos de Soundtribes (Orange Labs)

Publié le 12 octobre 2007 | par Jean-François Ruiz

3

pierre-eric-jacoupy 
Bonjour Pierre-Eric,
Tu nous en dis un peu plus sur toi pour commencer ?
Je suis Pierre-Eric Jacoupy, j’ai 32 ans et je suis actuellement directeur du projet SoundTribes chez Next.Com au sein du marketing stratégique groupe chez Orange.  Passionné de musique et d’internet web 2.0, je joins l’utile à l’agréable dans mon métier. Après 1 an aux Etats-Unis (Los Angeles) en maison de disque, j’ai commencé ma carrière chez CaraMail (jeune startup à l’époque) et passé 6 ans chez Lycos Europe (dir. mkting mail & mobile). Après un bref passage en agence de pub (FullSix) j’ai finalement rejoint le groupe Orange il y a 1 an et demi.

En dehors de tout ça, je suis un passionné de voitures de collections, heureux possesseur d’une belle américaine et passe certains week-ends sous le capot 🙂

SoundTribes, c’est quoi ?
soundtribes

SoundTribes est un site communautaire qui s’adresse à deux populations : les artistes autoproduits & les « chasseurs de sons ». Grâce à SoundTribes, les artistes disposent d’outils pour diffuser, promouvoir et bientôt vendre leur musique. Les « chasseurs de sons » quant à eux partagent leurs découvertes musicales, se créént des playlists et soutiennent les artistes SoundTribes. Ouvert au grand public depuis septembre, SoundTribes est disponible en anglais, français et espagnol.

Pourquoi avoir créé ce service ? Y a-t-il une demande du marché ?
SoundTribes a été conçu à l’origine pour soutenir la création musicale. De nombreux focus group organisés avec des artistes autoproduits ont montré qu’il est de plus en plus difficile de percer grâce à Internet, noyé dans la masse de grands sites communautaires tel que MySpace ou déçu de sites de compétition de jeunes talents. Il y a un véritable créneau à prendre sur un site 100% musical et dédié aux artistes en développement. De plus, la stratégie de SoundTribes est de se concentrer sur  la possibilité de jouer en live (ce que recherche en premier les groupes) ainsi que d’ouvrir le marché des sonneries aux artistes autoproduits (marché jusqu’à présent réservé aux majors du disque).

Attention SoundTribes est là pour donner des outils d’accompagnement pro aux artistes, ce n’est pas une maison de disque virtuelle ou un label.

Comment pensez-vous réussir à pénétrer ce marché des " jeunes talents " de la musique ?
Par une stratégie de proximité, un service en mode beta perpétuelle, la viralité du service… et la passion de notre équipe.

Quelle est le " business model " de ce service ?
Le business model principal de SoundTribes sera le partage de revenu avec les artistes sur la vente de sonneries et de mp3. Les premiers acheteurs de ces pistes seront bien évidemment les fans du groupe.

Combien êtes-vous aujourd’hui à développer le produit ?
SoundTribes est une équipe d’environ 20 personnes, dont 4 au marketing, 12 en développement (R&D France Telecom) et 4 pour la gestion de la plateforme.

Orange innove pas mal ces derniers temps, peux-tu nous en dire plus sur l’environnement dans lequel ses produits sont développés ?
SoundTribes est issu de l’équipe Next.Com (à l’origine de Pikeo, Bubbletop, etc)… une équipe marketing qui travaille dans un esprit start-up. Notre rôle est de prouver un concept par l’exemple avec une logique de portefeuille de services.

Quelles sont ou vont être les interactions entre SoundTribes et les autres applications Web 2.0 d’Orange ?
SoundTribes innove dans les domaines liés à la gestion de contenu musical (tracking, reporting, respect des ayant droits) et bénéficie de l’expérience et parfois de la technologie d’autres initiatives.

Est-ce que vous recrutez ?
Après le lapin, le loup et le lion… on est à la recherche d’un ours ;-).
Plus sérieusement, on est toujours à la recherche de talents, en particulier en développement ajax/dojo/mysql.

Pour revenir à SoundTribes, quelles sont les innovations à venir ?
Le principe de SoundTribes sera d’orienter les évolutions en fonction des retours utilisateurs – et puis on aime pas tout dévoiler comme ça.
Cependant la possibilité de vendre la musique sous forme de sonneries et de mp3 est une étape majeure du service pour début 2008.

Merci Pierre-Eric et bonne chance pour la suite de ce projet.

Tags: ,



3 Responses to Interview de Pierre-Eric Jacoupy à propos de Soundtribes (Orange Labs)

  1. Pingback: Soundtribes le myspace d’Orange at MUSIQUE, le blog musique, l’actualité musicale, la musique sur le web

  2. Pingback: La Nouvelle Collection Orange Automne-Hiver 2007 » Révolution Web 2.0 en Live !

  3. Pingback: Webdeux.Connect: Liste des participants confirmés » Révolution Web 2.0 en Live !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑