Interview de Ludovic Lassauce sur l'utilisation des nouvelles technos au sein d'Alternative Libérale

Publié le 6 novembre 2006 | par Jean-François Ruiz

3

Depuis maintenant quelques temps nous avons tous pu nous rendre compte de l’utilisation intensive des outils de marketing en ligne par l’équipe en charge d’animer la campagne de Nicolas Sarkozy en ligne.

Dans ce post vous sera présenté une interview avec Ludovic Lassauce, Secrétaire Général et candidat à l’élection législative pour Paris 18° d’Alternative Libérale, qui a bien voulu se prêter à l’exercice de mes questions.

Bonjour Ludovic,

Pourrais-tu nous dire qui es-tu et ce qui t’anime aujourd’hui ?

Bonjour,
Je suis simple citoyen de la société civile et j’ai 27 ans; je n’ai aucun passé politique ; j´ai milité dans la société civile dans l´association Liberté-Chérie auparavant. J’ai hérité, comme toute ma génération, d’une société française dans une crise profonde: faillite, démission politique et manque de perspectives. Nous avons par ailleurs vécu la chute du mur de Berlin, la fin d’un bon nombre de dictatures dans le monde, l’échange facile grâce aux technologies de l’information mais aussi grâce à l’ouverture des frontières et la mondialisation. Combien d’amis j’entends autour de moi rêver de partir de France vers des contrées plus prometteuses à Barcelone, à Londres, ou bien en Asie… ?

Chez Alternative Libérale nous refusons cette fatalité. Au-delà de cette crise que dépeignent d’ailleurs abondamment les médias, j’ai confiance en la France, qui dispose de tous les atouts pour devenir une société dynamique, de plein emploi, et qui attire hommes et investissements. Nous devons juste en faire sauter les verrous, mis en place par une classe politique irresponsable. Je partage la vision d’une société qui laisse le choix aux gens, d’une société plus responsable et authentiquement solidaire. Car j’ai le rêve d’une société où l’ascenseur social fonctionne; c’est le signe d’une société qui marche.

Avec Internet, nous avons redécouvert l’instant, le libre choix, l’échange et la libre expression sans limites. La société de demain doit offrir les mêmes services: pour l’éducation, pour la santé, pour notre retraite, pour l’emploi et pour tous les autres sujets de société.

Aujourd’hui, je suis candidat et engagé en politique parce que je sais que ces idées sont possibles, d’autres sociétés les ont éprouvées, et parce que je ne me retrouve dans aucune des formations politiques traditionnelles. Demain, nous serons responsables pour nos enfants et nous devons dès maintenant agir. C’est à nous de construire notre avenir !

Alternative-Libérale c’est quoi ?
Alternative Libérale est un parti politique né officiellement le 1er mars dernier dont les membres sont issus de plusieurs associations de la société civile et de formations politiques de gauche comme de droite. Nous rallions toutes les classes d’âges et catégories professionnelles: salariés, freelances, chefs d’entreprises, artisans, artistes, fonctionnaires, étudiants,… Nous avons vocation à proposer un projet de société authentique libéral en 2007 et à toutes les élections suivantes. Et nous présentons des candidats neufs en politique.

Tous les pays d’Europe ont un parti politique libéral faisant poids sur les formations socialistes ou conservatrices sauf la France. La vocation d’AL est d´être un parti levier et de pousser vers l’avant les différents gouvernements. En France depuis des décennies, les espaces de liberté ont été dévorés par un Etat providence toujours plus omniprésent. L’échec est cuisant: banlieues en feu, éducation à la ramasse, chômage endémique… Mais l’Etat-providence est aussi un Etat-nounou, qui vient jusque dans nos vies privées nous dicter une ligne de conduite: faut pas manger des bonbons ça fait grossir, faut pas fumer… demain il nous expliquera quelle femme ou quel homme épouser ? On constate que les canaux de diffusion modernes et libres comme Internet commencent à attirer la convoitise de l’Etat français qui y voit un sérieux danger et impose des lois liberticides qui, sous couvert de protection de la " propriétés intellectuelles ", par exemple, se multiplient…

En ce sens nous nous différencions vraiment de la classe politique actuelle en nous préoccupant davantage à offrir un maximum de moyen d’action à nos concitoyens plutôt qu’à assurer la survie d’un modèle dépassé.
Nous comptons aujourd’hui plus de 1000 adhérents et des milliers de sympathisants, à travers toute la France, militant dans 110 comités locaux, ainsi qu´à l’étranger. Nous avons environ 200 responsables bénévoles qui animent notre parti. Nous présentons le plus jeune candidat à l´élection présidentielle (Edouard Fillias, 27 ans), et soutiendrons 150 candidats pour les législatives de 2007 et aux municipales suivantes.

Quels sont les outils que vous utilisez pour votre communication interne (équipe, adhérent) ?
Nous sommes une équipe de bénévole et nous n’avons pas de subventions publiques. Notre seul revenu provient de nos adhérents et donateurs. De plus nous avons tous une occupation professionnelle car pour nous la politique ne doit pas être une carrière ou une course aux mandats. Nous devons donc travailler de manière très décentralisée tout en assurant des processus de communication efficaces. Nous avons découpé les grandes fonctions en micro-tâches exécutées par un groupe de responsables.
Notre effort repose sur un Intranet permettant de gérer des groupes utilisateurs, nos mailings internes, nos échanges de document de travail. Grâce à des développements « Open source » nous pouvons bénéficier de technologies de pointe optimiser notre organisation. Pour nos conférences, nous utilisons tous Skype, d’ailleurs vous pouvez m’y contacter (mon pseudo: llassauce).

Quels sont vos outils pour faire votre communication externe (visiteurs, prospects) ?
C’est un vrai bonheur ces nouvelles technologies pour la communication externe. Nous avons un trafic important provenant du Web, ce qui nous permet de réduire nos budgets de campagne. Nous utilisons massivement les Adwords pour la promotion de nos sites et travaillons beaucoup notre référencement. Nous mettons en place notre propre plate-forme de blogs pour relier et héberger dans les meilleur
es conditions les blogs de nos adhérents.

Par ailleurs, nous invitons nos militants et sympathisants à investir les espaces de discussion du web comme les forums et les blogs (mon blog), ainsi que des sites relais tels que Linkedin, Viaduc, OpenBC ou bien Ziki (mon ziki). On peut également trouver nos passages médias sur des sites comme Dailymotion ou encore sur les réseaux peer-to-peer.

Bien sur, nous utilisons l´emailing pour diffuser nos newsletters et nos communiqués de presse. Plus de 20.000 personnes se sont déjà inscrites sur notre site pour recevoir ces informations.

Enfin, nous avons mis en place un système de paiement électronique sécurisé, qui permet d´adhérer en ligne en quelques clics ou de faire un don pour soutenir notre action.

Quels sont les budgets consacrés à chacun d’eux ?
Le budget Internet/développements représente à peu près 20% de notre budget total, mais ce qui est plus important c’est de mettre en lumière les résultats qu’ils nous apportent. En quelques mois d´existence seulement nous avons un rythme d’adhésion important et une présence médiatique en forte croissante. Ces nouvelles technologies sont aussi un réel gain de temps et d’énergie, il y a quelques années seulement, nous n’aurions certainement pas pu nous développer aussi rapidement.

Quels sont les futurs projets que vous avez en tête ?
Nous annoncerons bientôt le lancement d’une WebTV pour diffuser les idées libérales, donner la parole aux défenseurs des libertés et permettre à chacun de suivre notre campagne au plus près Nous étudions aussi la pertinence d’un modèle s’appuyant sur l’Internet Mobile (SMS, SMS+, WAP, I-Mode) pour une communication plus réactive encore.

Merci Ludovic et bonne chance à toi pour ces prochaines élections.
Merci de m’avoir reçu. L´Alternative Libérale est en marche !

Tags: ,



3 Responses to Interview de Ludovic Lassauce sur l'utilisation des nouvelles technos au sein d'Alternative Libérale

  1. Etienne says:

    Interview intéressante qui montre les nouveaux visages de la société civile issue de l’internet. Alternative Libérale ou R. Nekaz proposent des voix novatrices tout à fait pertinentes

  2. A.C. says:

    Tout le monde dit que les choses doivent changer, tous les partis traditionnels semblent faire ce diagnostic, mais aucun ne change: ce sont toujours les mêmes éléphants, les mêmes idées ressassées par des quinquas- ou sextagénères (ou pire). Alternative Libérale c’est un parti moderne, jeune, avec des idées nouvelles en France mais qui ont fait leurs preuves dans la plupart des pays occidentaux.

  3. Bonjour. Les idées d’Alternative Libérale m’avaient semblé rejoindre les miennes vu de loin, mais les ayant rejoints j’ai pu découvrir leur mode de pensée et de fonctionnement, qui ressemble plus aux attitudes de langue de bois politicienne qu’à un mouvement moderne, jeune et dynamique, même s’il est vrai qu’il comporte des membres formellement jeunes. Voir ma critique ici : http://spoirier.lautre.net/alternative-liberale.htm

    Leurs idées libérales sont des idées libérales du passé plus que de l’avenir, et ils sont résolument inconscients des problèmes écologiques et des concepts économiques pertinents dans ce domaine. Pour un programme avec de vraies idées nouvelles et écologiquement responsable, j’ai décidé de me porter moi-même candidat (voir mon site).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑