En visite avec Eric Besson chez Ecodair pour le lancement du site Ordi2-0.fr

Publié le 12 décembre 2008 | par Jean-François Ruiz

0

ordi20

Hier matin, j’ai eu le plaisir d’être invité dans le cortège presse du ministre Eric Besson pour faire la promotion d’un nouveau programme de lutte contre la fracture numérique. Ce programme vise à mettre en relation les entreprises qui veulent se débarrasser de leurs matériels informatiques amortis, les reconditionneurs de matériels informatiques et des associations travaillent à l’e-insertion.

J’ai appris lors de cette matinée, qu’aujourd’hui c’est prêt de 2.5 millions de PCs qui partent chaque année directement à la déchèterie alors que 50% d’entre eux sont encore en état de fonctionnement ! C’est un peu une honte économique, sociale et environnementale ! C’est donc apporter une réponse concrète à cette problématique que le gouvernement a mis en place ce programme « Ordi 2.0 ».

ecodair Lors de la visite, on apprend qu’Ecodair, une entreprise de reconditionnement de pc, reçoit déjà prêt de 10 000 PC par an et que 40% d’entre eux sont reconditionnés par leurs services, le reste étant donné (revendu) à des entreprises de démantèlement.  Ils donneraient également 10% de ces pcs reconditionnés à des associations qui les redistribuent ensuite aux nécessiteux. Le reconditionnement consiste à effacer le contenu des machines, à réinstaller un système d’exploitation (Microsoft ou Linux) et à ajouter une suite de logiciels pour en faire un outil de travail prêt à l’emploi. J’ai vu par exemple, un employé qui était en train d’installer Picasa, le logiciel de traitement de photos gratuit de Google.

3099390461_414c4263d5 Actuellement ce n’est pas moins d’une trentaine d’acteurs qui ont pris part à ce programme, parmi ceux-ci on retrouve des noms comme Microsoft, Yahoo, la SNCF, … D’ailleurs Microsoft a fait un partenariat un peu spécifique dans ce programme en permettant d’installer son système d’exploitation gratuitement sur les machines reconditionnés. Un bon moyen de s’assurer que même chez les plus démunis on continue à utiliser Windows plutôt que Linux 😉

Autre élément intéressant que j’ai découvert dans cette opération, c’est l’exonération de charges pour les entreprises qui souhaitent donner leur matériel informatique amorti à leurs salariés. En effet, avant celles-ci devait payer des charges salariales sur ces dons et les bénéficiaires devaient les déclarer dans leur fiche d’imposition comme avantage en nature. Or maintenant l’article 31 de la loi de finances pour 2008 stipule que ce n’est plus le cas, à condition que le prix de revient global, qui doit être entièrement amorti par l’entreprise (c’est-à-dire sans plus aucune valeur comptable), n’excède pas 2 000 € (plus d’info ici).

J’ai également discuté avec le DSI des Pages Jaunes qui m’expliquait qu’ils avaient donné du matos mais que ce qui le préoccupait le plus était de s’assurer que les ordinateurs reconditionnés ne finissent pas à la décharge et qu’ils étaient ensuite correctement retraités. C’est pour ça qu’actuellement, la majorité des PCs dont ils se séparent le sont au profit des entreprises de démantèlement qui viennent les récupérer gratuitement sur site et qui leurs garantissent l’effacement complet du matériel avant démantèlement.

Enfin, cette matinée fut l’occasion pour moi de recroiser :

  • Bernard Benhamou, délégué aux usages de l’internet (qui est un vrai geek 😉 ),
  • Christophe Pelletier en charge de la communication chez Yahoo France,
  • Erik Van Rompay délégué général de l’association Renaissance Numérique qui m’a présenté la mission qu’il a aujourd’hui auprès des acteurs informatiques français.

Pour terminer, je vous livre le discours officiel qui a été prononcé par Eric Besson.

Tags:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Retour en Haut ↑